L’apprentissage du vocabulaire est crucial pour permettre aux enfants d’être capables de communiquer oralement et par écrit. La maîtrise des mots les aide à comprendre des notions variées en leur donnant l’opportunité d’exceller dans toutes les matières. Voici les techniques de base pour y arriver.

L’apprentissage des vocabulaires se traduit d’abord par la maîtrise du sens des mots

L’éducation primaire est le pilier de la réussite des bambins. En effet, c’est pendant cette période qu’ils acquièrent une grande partie des bases du langage. Leur apprendre efficacement le sens des mots doit être considéré comme un objectif prioritaire pour qu’ils puissent eux même créer leurs compétences et leur habileté à s’exprimer. Tout d’abord, il convient de consacrer un tiers des séances d’apprentissage à la recherche de synonymes. Pour cela, il suffit de leur présenter une phrase facile à comprendre et contenant un mot-clé pertinent. Grâce au sens que ce mot donnera à la phrase, il sera plus facile pour eux d’en trouver un synonyme, c’est-à-dire un autre mot qui pourrait le remplacer sans dénaturer le message que la phrase tenait à transmettre. Par exemple, dans la phrase «Il est connu pour son intelligence», le mot «intelligence» pourrait être remplacé par : sagacité, clairvoyance, ingéniosité, perspicacité, etc.

Après la recherche de synonymes, vient ensuite le travail en groupe. Ici, l’objectif est d’énoncer une phrase aux enfants et leur demander si cette dernière a un sens compte tenu des mots qui la constituent. Par exemple, l’instituteur ou l’institutrice peut opter pour une question comme celle-ci : est-il possible de faire éruption dans un bureau ? Il est évident que le vocabulaire exact est «irruption». Donc, si certains enfants répondaient oui à cette question, il faudrait les inciter à s’expliquer pour qu’ils se rendent compte de leur erreur. En général, cette technique les aide à éliminer tout facteur de nature à les plonger dans la confusion.

Apprendre aux enfants à utiliser correctement les mots

Cette démarche est importante en ce sens que l’utilisation d’un mot dans une phrase, selon un contexte bien précis, permet d’élargir l’horizon lexical de ces petits chérubins. Autrement dit, cette pratique est la plus susceptible de les aider à mieux comprendre les relations entre les mots et un évènement. Pour cela, le mieux serait de commencer par leur expliquer les possibles interactions entre les mots, c’est-à-dire l’importance et l’influence qu’un mot pourrait avoir pour un autre mot ou, éventuellement, un groupe de mots donné. Par exemple, l’instituteur ou l’institutrice peut demander aux enfants de choisir deux mots pouvant accompagner le mot «jouer» parmi les termes suivants : les, ensemble, peu, quelque, etc. En outre, l’une des astuces efficaces pour apprendre aux petits à utiliser les mots consiste également à leur proposer une phrase courte et leur demander de la prolonger à leur guise en prenant soin de garder une phrase bien expressive et bien structurée. Par exemple, avec la phrase : «se réveiller tôt», ils auront l’embarras du choix : se réveiller très tôt, se réveiller très tôt pour ne pas être en retard, Marine veut se réveiller très tôt pour ne pas être en retard à l’école, etc.